Clément Delarue, Photographe, vidéaste… et désormais futur skipper d’un bateau de course. Clément n’avait pas vocation à devenir un marin jusqu’à sa rencontre avec Nils Boyer, jeune skipper qu’il aide à construire son projet Route du Rhum 2018. S’ensuit une longue navigation à ses côtés pour le convoyage retour du bateau à Saint Malo. A l’arrivée la décision est prise pour Clément de lancer à son tour un projet de course au large, sans avoir beaucoup d’expérience, mais avec tout le soutien des skippers qui l’entourent.

Quelques jours plus tard, un événement va venir concrétiser le projet, la découverte d’un bateau abandonné au fond d’un chantier naval. il s’appelle Spoutnik, c’est un prototype neuf que Mathieu Morvan, son propriétaire et constructeur n’a pas terminé faute de temps. Clément contacte Mathieu qui accepte sa proposition de reprendre le bateau avec la Mini Transat comme objectif.

La Mini-Transat est une course transatlantique qui rallie la France (métropolitaine) aux Antilles (Martinique ou Guadeloupe). Sa particularité est d’être courue sur des petits bateaux de 6,50m de long, sans assistance et sans outil de télécommunication. L’événement a lieu tous les deux ans, sa préparation s’effectue sur une vingtaine de courses de qualifications.

LE BATEAU

C’est un Mini650, le plus petit bateau de course au large du monde, il mesure 6,50m de long et 3m de large.

Il existe deux catégories, les séries et les protos. Mon bateau est le proto n°700. Malgré les apparences, il est neuf. Il a été construit il y a dix ans mais n’a jamais été terminé. Le chantier sera ma première grande épreuve dans ce projet. Une quille, un mât, des voiles, un pilote…

3 ans d’aventures !

Une telle épreuve ne s’aborde pas sans préparation, surtout pour un débutant. Je ne prendrai donc pas le départ d’une mais de vingt courses durant deux ans afin d’aborder sereinement la Mini-Transat 2021. Préparer la Mini c’est aussi une panoplie de stages en tous genres, météo, sécurité, stratégie, entrainement… Après la Mini ce n’est pas fini, il faut ramener le bateau. Pour ça deux options, le cargo ou le convoyage. Pour prolonger l’aventure, j’ai choisi le convoyage, il s’effectuera par la mer en 2022. La Mini-Transat c’est donc un projet sur trois ans. trois ans d’aventures, d’émotion et de partage.

Mars 2022

Transat retour

Juillet 2021

  • Transgascogne Solo

Juin 2021

  • Mini-Fastnet
  • Trophée Marie-Anges Peron

Mai 2021

Mini en Mai

Avril 2021

Pornichet Select

Plastimo Lorient

Septembre 2020

Chrono 6,50

Duo Concarneau

Juin 2020

Mini Fastnet

Trophée Marie Agnes Peron

Mai 2020

Mini en Mai

Pornichet Select

Plastimo Lorient